Cave Bertholet


Aller au contenu

Menu principal:


Vignoble de Villeneuve

Présentation

C'est à la fin des années 1100 que furent plantées les premières vignes de Villeneuve. Les nobles de Chillon firent venir de Bourgogne, comme à Lavaux, des moines Cisterciens pour défricher et planter à Grandchamp.

Le vignoble acquit ses lettres de noblesse lorsque Aymon de Savoie fit don de ses vignes à l'Hôpital de Villeneuve qu'il créa en 1236.

Au fil des siècles, le défrichement se poursuivit tant bien que mal.

En mai 1806, un décret gouvernemental supprime l'Hôpital de Villeneuve. Divers terrains et bâtiments sont mis en vente publique en faveur de l'Hôpital Cantonal. Seuls 8.5 hectares des vignes d'Aigle et de Villeneuve, ainsi que les caves sont restés propriété du Canton. Ce sont actuellement les vignes des Hospices Cantonaux. Ceci constitue une page importante du vignoble et surtout de l'histoire de Villeneuve.

Le 14ème siècle verra la surface viticole atteindre son maximum (haut du Pissot, hauts de Villeneuve et bord du lac), soit le double de la surface actuelle, ceci au détriment d'une bonne sélection des terres propres à cette culture.

A la fin du siècle, le phyloxera et les mauvaises années climatiques provoquèrenet l'abandon de ces vignes.

Au milieu du 20ème siècle, la construction de villas et de l'autoroute (16 hectares) réduirent le vignoble à sa superficie actuelle de 65 hectares.

65 à 70 % de cette surface sont plantés en Chasselas, 20 % en Pinot et Gamay et pour le reste en diverses spécialités que chaque encaveur soigne au mieux.


L'encavage se répartit entre une dizaine de vignerons-encaveurs, deux associations, les Hospices Cantonaux et quelques grands commerces de la région.

Prenez le temps de découvrir Villeneuve, son vieux bourg, ses commerces, ses restaurants et son vignoble.


Réalisation : Christine Bertholet / Traduction : Reinhard Scholz info(at)cavebertholet.ch

Retourner au contenu | Retourner au menu